Boite noire (film 2020 France)

Publié le par CERISETTE

Boite noire (film 2020 France)

J’en ai pourtant vu des films qui se voulaient pédagogiques en éclairant un métier, une technique, un domaine spécialisé. Aucun jusqu’à présent n’a été à la hauteur de celui-là qui réussit la performance d’être à la fois grand public, et de ne pas dire de bêtises sur un sujet extrêmement pointu : les enquêtes accident dans l’aviation.

Les pièges étaient nombreux pourtant. On pouvait tomber dans le didactique en cherchant à expliquer par le menu certains éléments des enquêtes, ou alors faire dans le pathos (facile, c’est un sujet qui condense les angoisses mémorielles de l’humanité) , ou encore foncer dans le sensationnel (un accident d’avion, c’est toujours spectaculaire). Et il fallait aussi éviter de heurter les familles encore endeuillées d’évènements pas si éloignés dans le temps. C’était donc un sujet très épineux à mettre en scène.

Il existe moult films sur les accidents d’avion qui surfent sur la terreur que nous inspirent ces dramatiques évènements.

S’agissant d’un film français, je ne redoutais pas trop le grand spectacle avec reconstitution de crash ou images virtuelles type « Catastrophe en Plein Ciel », ou « Voyage au bout de l’Enfer ». Les super productions qui sont légion sur ce sujet dans le cinéma américain, ne concernent pas le cinéma français. Le film annoncé comme un thriller ne laissait pas non plus imaginer une franche rigolade comme dans le film « Y a-t-il un pilote dans l’avion ? ».

Le sujet n’est pas tant la catastrophe aérienne que l’enquête menée par le BEA. Un organisme dont la France peut légitimement être fière. Le réalisateur s’est rapproché des techniciens de ce service public connu et respecté du monde entier pour alimenter un scenario qui, du coup, devient parfaitement réaliste et crédible. Rien n’est surjoué, rien n’est exagéré. On y voit les difficultés d’une enquête, les liens avec les medias, ceux qui pèsent également sur l’objectivité des constatations à savoir les intérêts industriels, la corruption qui existe parfois pour que la vérité ne soit pas révélée, les fausses pistes, la paranoïa qui semble s’emparer des enquêteurs, les voies sans issue etc…

Et le film reste un très bon thriller avec un vrai suspens de fin, d’ailleurs remarquablement trouvé et une issue qui préserve l’honnêteté de nos ingénieurs, attachés à la recherche des causes réelles  d’un accident, quoi qu’il leur en coûte.

Les acteurs sont tout à fait géniaux mais on ne les présente plus: Dussolier, Niney, c'est du grand travail d'acteur!

J’ai ADORE !

Réalisé par : Yann Gozlan

Avec : Pierre Niney , André Dussollier , Sébastien Pouderoux, Gregori Derangère, Aurélien Recoing, André Marcon

Publié dans cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je cours le voir :)!!!
Répondre
D
Article intéressant et très fouillé, comme toujours. Merci Cerisette.
Répondre