Jocelyne Saucier : les héritiers de la mine

Publié le par Cerisette

"Les héritiers de la mine" Denoel, un grand roman de la littérature québécoise contemporaine, à découvrir absolument!


Une citation pour commencer


"Notre famille est l’émerveillement de ma vie et mon plus grand succès de conversation. Nous n'avons rien en commun avec personne, nous nous sommes bâtis avec notre propre souffle, nous sommes essentiels à nous-mêmes, uniques et dissonants, les seuls de notre espèce."

Avec un titre pareil, on s'attend à un récit sur les ouvriers de la mine, d'une contrée où il y a encore des mines, le Canada...on pense aussi à une saga familiale....Que nenni!

Elle " jase bien", cette journaliste, auteure de 4 romans déjà, qui sont tous primés à juste titre, car la langue est formidable, créative, puissante, dynamique. Et le récit est haletant: la famille cache un lourd secret, pas un truc à l'eau de rose du tout, mais un imbroglio très fort, traumatisant, dont l'évocation est , de manière lancinante , reprise par les différentes voix du récit. Les enfants de cette famille improbable sont très seuls, les parents triment et restent en retrait, la tribu s'est construite sur cette absence (en clair obscur), mais aussi sur ses dissemblances...
Je ne peux qu'en encourager vivement la lecture émouvante, et passionnante comme un thriller. Je vais lire le précédent roman; "Il pleuvait des oiseaux" avec appétit.

Publié dans Litterature

Commenter cet article