Quelle expérience de confinement vivons nous? (épisode 4)

Publié le par CERISETTE

Quelle expérience de confinement vivons nous? (épisode 4)

Apres 3 premiers épisodes ( que vous pouvez retrouver ici, ici et ici) , je vais laisser la plume à mon ami Frédéric qui a recueilli de nombreux témoignages à partir de son carnet d'adresses. Je publierai à la suite tous les témoignages qu'il a rassemblés , témoignages très variés et vivants, les uns tristes, les autres plutôt optimistes, mais tous très utiles pour partager nos expériences de confinement, période que nous vivons de façon exceptionnelle- du moins je l'espère bien. Frédéric s'adresse à tous ceux qui lui ont répondu, et donne aussi son point de vue à lui.

Vais-je retrouver la vue ?

Avons-nous vu venir la « chose » ? Les sachants scientifiques ont-ils vu ce qui allait se passer, ou ont-ils regardé une grippe ? Les politiques ont-ils mis les masques sur les yeux, en maintenant les élections ? Les technocraties, ont-elles vu plus loin que le bout de leur nez en se sabordant avec des décisions d’économies court terme qui coulent nos propres économies à long terme ? 

Pour essayer de retrouver la vue de près et de loin, j’ai voulu d’abord contacter les pros. Les ophtalmos et opticiens sont fermés en cette période de confinement. Comment savoir alors ?

Je me suis tourné vers ce formidable arsenal dont on dispose. Et cherché à comprendre ce que nous en faisions et s’il nous avait aidé ?

Le microscope pour le virus, personne ne l’a vu venir ici. 

La lorgnette, pour examiner si son nombril est le même que celui de son voisin,

La loupe pour contrôler derrière son écran, ce qui est dit est vrai, rumeurs et fakes explosent, Le miroir pour se faire beau et savoir si on est prêt à être vu(e) et pas en chausson pendant une conf. call.

Les lunettes non pas pour voir mais pour se protéger du virus.

Les yeux ? Explosés en un mois à passer des heures durant derrière les télés, vidéos, gif en tout genre, breaking-news, tutoriels en tout genre et cours derrière son écran

Les Télescopes auraient pu nous sauver, gigantesques concentrés de techno : on sait que voir loin est voir tôt, prévenir en examinant le passé. Tu parles, on n’a rien vu à 12.000 kilomètres d’ici.  Ils devaient être orientés vers les ovnis. Ceux-ci ont fait demi-tour quand ils sont vus le bazar ici. On n’est pas près de les revoir.

Satellites, espions du ciel, nos soldats éclaireurs, NSA où étiez-vous ? La pollution ne permettait pas de voir un virus circuler. Ah bon ?  Google maps permet de voir de l’espace un barbecue sur ma terrasse mais pas les milliers de morts (cachés ?) en Chine.

Les ordinateurs et le big data, le cloud : tous ces systèmes sophistiqués sont-ils bien à notre service, au service de l’utile ? : analyse de nos messages, mails et parcours. Rien sur les petites bêtes.

Il est invisible ?

Les organisations internationales de surveillances ont sorti des probabilités. Tout le monde sort ici masqué derrière, se servant de leurs chiffres comme argument.

Maîtriser la technologie et apprendre à s’en servir, pas simple. C’est vrai que les manuels techniques sont écrits en tout petit et en chinois … Et puis que sans les mettre au sens d’une cause. Bref on a vu les dégâts. On regardait partout et nulle part.

Vais-je apprendre finalement de cette période, y a-t-il quelque chose de nouveau à savoir ?

Vous m’avez aidé et répondu à cette question dans vos messages. Je vous en remercie.

Vous faites dans cette situation usage et appel à des moyens simples, presque préhistoriques, alors qu’on nous annonçait un monde de science-fiction ! Vous vous êtes organisés, rapprochés ou éloignés de certains sujets, vous avez fait des choix qui vous sont propres et uniques, seuls ou en commun, vous avez trié amis et vêtements, regardé vos voisins inconnus et avez applaudi avec eux. Aimé vos proches, en difficulté parfois, et pas éprouvé la difficulté de vivre dans la caverne.

 Vous voulez : Voir clair, Voir vrai, retrouver un discernement, comprendre.

Voir loin, prévenir.  Vous montrez tels que vous êtes et pas tels que l’on vous croit être.  Vous me dites vouloir ouvrir plus les yeux et porter votre regard vers un autre monde différent. Que le monde a besoin d’être éclairé à nouveau pour que nous nous en sortions ensemble.

Mais à qui et à quoi faites-vous appel ? A des poètes, des musiciens, des experts, des apéros, des religions ? Vous pensez qu’on peut être sauvés par des troubadours ? Par l’internet ? Par du spirituel ? Du vin ?

Aujourd’hui vous me dites que vous voulez retrouver la vue, étiez-vous, étions-nous aveugles en fait ? 

Si oui, comment les aveugles voient-ils ? Quel est leur outil d’optique ? Leurs sens sont-ils plus développés ? En discutant avec l’un d’entre eux, il m’a donné son secret : il regarde avec le cœur, m’a-t-il dit ! Le cœur ?  Et il ajoute avoir un outil de distanciation, la canne ! Et un chien pour sortir qui voit pour lui !  Est-il finalement mieux préparé que moi ? Faut-il devenir aveugle pour voir ce qui est devant nous ? 

Oui, le cœur. Ben zut !  Me serais-je trompé depuis le début ?

Les professionnels du cœur ? Oui, ils sont partout aujourd’hui avec l’humanisme, qui chaque jour nous sauve.

Avions-nous besoin de ce déclic gigantesque pour laisser sortir encore plus le nôtre ? Des milliards de cœurs à soigner ? Patrick m’a écrit des US  “The earth upon which I stand is the same earth as all of the people in Spain, France, Italy, Iran, and continues all the way to central China. We are not many; we are one. ..;. …..we are all sharing the same concern, the same present moment. I am not distinct from Wuhan, and therefore, Wuhan is also me.”

Un seul Heart Coeur, un seul Earth Monde, un seul médecin à lui seul aurait pu tous nous soigner, le soigner. Ce fameux chinois Li Wenliang, 29 ans, premier lanceur d’alerte médical, décédé le 6 février qui j’espère sera prix Nobel. Bon, va falloir des milliards de masques pour nous faire taire ? Il nous restera LES YEUX pour REGARDER. Décidément 2020 est unique.      

La vie continue. Marius est né à Bordeaux la semaine dernière et ce tout nouveau petit homme a été « confiné » sain avec sa maman MARY. Elle est ravie.  Le monde est beau, elle le regarde plein d’espoir. 

Merci à ceux et celles avec qui j’ai échangé, et de vos contributions. J’ai rapporté ici vos témoignages pour en partager l’essentiel. Take care.  Je vous embrasse fort.

 

Et je publierai vos commentaires à la suite....

 

Publié dans Humeurs, santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie Guillaume-Petit 13/04/2020 10:32

Le cœur, comme c'est joli mais tu as raison, voilà ce dont l'humanité a besoin.