Pouvoir d'achat et impôts, on dévoile tout (3ème épisode)

Publié le par CERISETTE

Pouvoir d'achat et impôts, on dévoile tout (3ème épisode)

Après avoir vu quels sont les principaux impôts et leur répartition, je vais maintenant examiner, car c’est essentiel, à quoi servent nos impôts.

Si on ne sait pas à quoi nos impôts sont utilisés, on ne peut pas consentir aux prélèvements qui sont déjà plus ou moins justes, et, en tous les cas, le plus souvent, mal répartis.

C’était frappant de voir que, parmi les revendications initiales des gilets jaunes (la fameuse vidéo de J Mouraud), il y avait l’interrogation sur l’utilisation des taxes et impôts par le gouvernement. « Mais qu’est ce que vous faites de cet argent ? » disait cette dame dans une vidéo devenue virale.

Parce qu’effectivement, rien n’est expliqué clairement et franchement. Même moi, qui sais où trouver l'information, cela m'a demandé un peu de temps et beaucoup de recul pour pouvoir comprendre de façon simple et transmettre.

Dans les pays du Nord de l’Europe, où la démocratie est plus développée, les pouvoirs publics affichent  des objectifs et des engagements qui peuvent être contrôlés par les usagers. Si je prends l' exemple du temps nécessaire au déneigement des routes, ce qui est un objectif fondamental dans ces pays froids, eh bien  l’Etat s’engage à déneiger dans un temps donné comme par exemple 2 ou 3 heures et il explique que ça pourrait être plus rapide mais qu'il faudrait payer plus cher. Si l'objectif n’est pas respecté les usagers peuvent faire des réclamations, réclamations qui sont affichées et respectées, c’est pas mal, ça, non ?. Rien de tout ça dans notre cher pays. 

Si j'en reviens aux revendications initiales des Gilets Jaunes, c'est bien vrai que ce que voient les gens, c’est une augmentation de la pression fiscale accompagnée d'un retrait (voire d'une suppression pure et simple) des services publics ! Et bien sûr, cela devient vite intolérable car incompréhensible.  Il y a donc un minimum de visibilité à assurer que nos élites (élus ?) n’assurent pas.

1-     A quoi servent nos impôts ?

1.1- Pour rappel, nous dépensons plus que nous percevons, il faut bien s'en souvenir. Pour simplifier, les recettes sont de 300 milliards d’euros et les dépenses de 400 milliards. Donc chaque année il faut emprunter 100 milliards d’euros. A ce rythme, on atteint vite les 100% du PIB (le PIB, c’est la somme de tous les biens et services produits dans un pays sur une année. A titre de comparaison les USA ont un PIB de 19 mille milliards d’euros, la Chine de 12, le Japon de 5, L’Allemagne de 3 et nous de 2 seulement). Donc, nous,  nous allons atteindre 2000 milliards d’euros de dette cette année, c'est faramineux. 

A voir ce graphique, on n'y comprend pas grand chose dans les dépenses, c'est vrai, mais je vais éclaircir plus loin. Avant cela, voilà l'évolution de notre dette dont vous voyez qu'elle utilise 11% de nos ressources par an soit plus de 40 milliards d'euros/an. Ca fait peur! 

1.2  Mais, comment se répartissent, au juste,  les dépenses ?

 Rapporté à une base 1000 euros d'impôts et taxes diverses, voilà à quoi je contribue concrètement. 

Commentaires personnels: 

- Je trouve que je paie trop pour la DEFENSE, je suis certaine que d'autres pays se portent bien mieux sans tout ça!

- Je trouve que la Transition écologique pour laquelle, c'est sûr, je paie beaucoup de taxes, n'est pas suffisamment dotée en retour; 

- Je trouve que la solidarité n'est pas le poste exagérément coûteux qu'on m'avait dit. 40 milliards à peu près c'est la même chose que la dette, ce n'est pas tellement, alors qu'on tombe régulièrement sur ces dépenses pour nous dire que la France dépense trop, qu'il y a d trop d'assistés etc...C'est aussi sur cet argent qu'on paie les hôpitaux, c'est quand même hard de voir que c'est bien moins que ce qu'on dépense pour la Défense!. 

- Mais ce qui me scandalise le plus,  c'est l'argent donné à L'UNION EUROPENNE et qu'on ne récupère pas. Rappelons nous que le Royaume Uni avait demandé son argent en retour (sous Thatcher mais ça existait jusqu'à 2018):  l'Union lui faisait tous les ans un chèque d'environ 5 milliards d'euros, en remboursement (de quoi? nul ne le sait). Bref, je constate que la Grande Bretagne va quitter une Union qui ne lui coûtait rien ou presque, (ce qui n'est pas notre cas). L'UE nous coûte, à nous français, 20 milliards/an et on ne récupère "que" 7 milliards. On en a donc pour plus de 10 milliards de notre poche! Tout ça pour quoi? Pour que la Pologne qui est bénéficiaire nette nous crache dessus! Quelque chose ne  fonctionne pas bien, vous ne trouvez pas? Et je suis pour l'Europe, mais il faut changer son fonctionnement d'urgence .Et donc, je pense qu'il faut voter, en mai prochain, je le dis et redis, pour des députés qui travaillent vraiment et pas pour des députés européens, qui, comme le RN ne font rien du tout qu'empocher leur fric!  

2- Et pour en revenir au pouvoir d'achat? 

Il me reste à souligner un problème assez grave, et ce problème c'est la différence entre ce que les français achètent à l'étranger et qu'ils vendent. 

Et là c'est une catastrophe. Figurez vous qu'on importe bien plus que ce qu'on exporte en valeur absolue. Voilà les dernières courbes. C'est édifiant! Alors soit on consomme trop (ce que je pense aussi) soit on a un autre problème sérieux. 

Car il  y a, bien sûr, des explications à cette  catastrophe. 

La France s'est totalement désindustrialisée malgré toutes les politiques d'allègements fiscaux vis à vis de ses entreprises. C'est donc que cette politique fiscale ne réussit pas du tout. Or, au lieu d'en tirer les conséquences, au lieu de prendre la mesure du désastre,  la politique qui vise à aider les entreprises au delà du raisonnable, est poursuivie tambour battant. 

Par ailleurs, on pourrait penser que le montant des salaires serait trop élevé en France, ce qui inciterait aux délocalisations. Mais je ne le crois pas,  car alors pourquoi  l'Allemagne, qui connait des niveaux de salaires équivalents et supérieurs aux nôtres, s'en sortirait bien mieux que nous? Je pourrais également prendre les niveaux des  salaires de la Suisse, niveau  qui est très élevé, sans que le chômage n'en soit atteint bien au contraire. (on manque de main d'œuvre en Suisse).

Vous remarquerez aussi que le Royaume Uni est dans le même cas que nous….si ce n'est pire! Voilà donc ce qui explique le BREXIT et voilà aussi pourquoi ce BREXIT n'est pas une bonne nouvelle du tout pour nous. Si le Royaume Uni n'arrive plus à nous acheter le peu qu'on lui vend (surtout des produits agricoles) nous allons empirer notre situation. 

Et j'ajoute que l'Italie ne se fâchera pas vraiment avec nous, du moins tant qu'elle continuera à nous vendre plus que ce qu'elle nous achète! 

Je vois bien que j'ai été très techno, dans ce dernier post, mais je pense avoir réussi à éclaircir les choses. Je vais m'en arrêter là pour le moment pour vous laisser le temps de réfléchir. Bonne réflexion! 

 

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article