Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)

Publié le par CERISETTE

Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)

Les critiques n’étaient vraiment pas bonnes pour ce spectacle de Christiane Jatahy, artiste associée à l’Odéon, théâtre de l’Europe.

Celle jeune (née en 1968) auteure, dramaturge, metteure en scène est brésilienne, à la recherche de nouvelles formes théâtrales. Elle a déjà donné 3 ou 4 spectacles sur les plus grandes scènes parisiennes (dont l’adaptation des Trois Sœurs au 104, et l’adaptation de La Règle du Jeu de Renoir à la Comédie Française).

Il s’agissait, dans " Ithaque" de nous rappeler l’Odyssée, et notamment ces mots qui génèrent presque tout le spectacle : « Ulysse est arrivé les pieds nus et tout mouillé ».

On a beaucoup dit sur la disposition de la scène : en bi-frontal, séparée par deux immenses rideaux de fils dorés. Nous sommes soit du côté d’Ithaque (le pays d’Ulysse où l’attend Pénélope) soit du côté de Calypso (sur les 10 années d’errance, Ulysse aura passé 7 ans avec Calypso qui devait avoir bien des charmes !).

Selon la méthode Jatahy, il n’y a pas de dialogues, pas d’histoire, pas de texte. Et c’est évident qu’on s’ennuie ferme, malgré les performances des acteurs.

Donc deux côtés, les acteurs sont six. Le côté où l'on n’est pas est bruyant, joyeux, animé, on dirait qu’il y a une fête là-bas. On n'entend des bruits, mais on ne peut pas participer. Au tiers du spectacle, on est amenés à changer de côté, on se retrouve donc soit côté Ithaque soit côté Calypso (la plage de Calypso est à Malte, j’y suis allée, c’est vrai que ça devait être sympa pour Ulysse !).

 

Les actrices sont brésiliennes et s’expriment de temps en temps en portugais, les acteurs sont français et s’expriment en français sans oublier de rappeler aux femmes de parler dans une langue qui est comprise de nous, spectateurs.

Mais on sent que dans un voyage au long cours, comme celui d’Ulysse, on peut parfois être « lost in translation ». C’est certainement le sens de ces paroles étranges et étrangères qu’elles échangent.

Et il y a l’amour, des deux côtés du rideau : l’amour d’une patrie de sang et l’amour d’une terre d’adoption. Les personnages sont d’une part Ulysse et ses compagnons, d’autre part soit Calypso, soit Pénélope. C’est donc bien clair qu’Ulysse’ est partagé entre deux amours.

Au fur et à mesure, on comprend que le voyage d’Ulysse c’est aussi celui des migrants qui tentent d’atteindre une terre rêvée, une terre qu’ils vont aimer, sans oublier la leur, leur terre de naissance, leur terre familiale où les attendent leurs femmes.

Mais pour revenir chez eux (où se trouve ce « chez soi » quand on part si longtemps ?), il faut traverser la Méditerranée, notre mer d’origine, notre MER(E), notre océan, notre mare, notre eau de baptême…et il faudra être naufragé, il faudra y mourir, s'y noyer, il faudra revenir les pieds nus et mouillés…

Il y a bien sûr des trouvailles de mise en scène, on sent l’eau jusque dans les vidéos prises par les acteurs eux-mêmes, de leurs étreintes mais aussi de leurs agonies, de leurs naufrages. Des mots sont hurlés qui racontent la violence des tempêtes, la violence d’être un exilé, d’être de nulle part.

C’est un théâtre du « sentir », (on ressent physiquement les épreuves des comédiens), de la proximité (l’espace-temps se confond avec le temps de la pièce), un théâtre du témoignage (ça ne sert à rien de se dire qu’il y a des migrants qui perdent la vie quelque part en Méditerranée, il est important de les approcher vraiment, d’être un peu nous-mêmes ces migrants, perdus dans l’incompréhension du monde).

Mais pour de vrai, c’est aussi un théâtre de l’ennui profond, j’ai toujours eu besoin d’entendre une histoire, et je suis moins tentée par une photo du monde comme il va, j’en suis bien contrite. Ce n’est pas que je refuse de voir, c’est juste qu’il me manque une histoire, même très dure ou triste mais une histoire…

Je n’irai pas voir la suite de cette trilogie….

Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)
Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)
Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)
Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)
Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)
Ithaque (Odéon Atelier Berthier, Christiane Jatahy)

Publié dans spectacles, Théatre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article