Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)

Publié le par CERISETTE

Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)

Sur le site de la Plaine Montceau, il y a de très beaux bâtiments dont certains comme Jacquemart André, Nissim de Camondo ont été transformés en musées.

Il y a deux siècles à peine le quartier était une sorte de réserve de chasse, remplie d’animaux qui commençaient à excéder les 450 habitants du coin.

Il a fallu attendre la seconde moitié du XIX ème siècle, à la faveur du Grand Paris d’alors et des travaux d’Hausman et des frères Pereire, pour que de splendides hôtels particuliers y soient construits et que la zone soit définitivement urbanisée. Au printemps,  j’irai à la découverte minutieuse de  tout le coin car on y trouve de vrais petits bijoux comme des manoirs, des « folies », un jardin des ruines, un temple, une pyramide, une pagode, un obélisque, et beaucoup d’autres trésors secrets.  

Donc le Musée Jacquemart André :

J’adore ce musée légué au début du XXème siècle par la veuve de Monsieur André, un protestant très fortuné qui adorait la peinture italienne de la Renaissance mais aussi des plus grands peintres du XVIII ème siècle français.

Si on veut on peut flâner dans les appartements privés qui sont de toute beauté.

Mais aujourd’hui je suis allée voir l’exposition temporaire intitulée « Le jardin secret des Hansen ».

Les Hansen, c’était aussi un couple de collectionneurs mais danois. Il n’y a pas longtemps un ami me disait : « Franchement les impressionnistes français sont tous aux USA ».

Les impressionnistes français ne sont pas seulement aux USA mais aussi dans tous les pays où les collectionneurs les ont achetés. Il en reste en France mais il faut bien se souvenir que les toiles impressionnistes ne se vendaient pas à la fin du XIX ème siècle.

Les Hansen du Danemark se sont passionnés au tout début du XXème siècles pour les impressionnistes français et l’exposition reflète leurs gouts. Tableaux délicats de Corot, Sisley, Pissarro, Natures mortes de Manet, Matisse, Odilon Redon, Portraits de Berthe Morisot et de Cézanne, paysages et de Gauguin…c’est un beau voyage à travers le plus pur et le plus somptueux de la peinture française de cette époque que nous pouvons admirer …dans ce décor de conte de fées.

J'ai aimé particulièrement:

Berthe Morisot

  • 1874 Femme à l’éventail, c'est une version soft de l'Olympia de Manet;

Paul Gauguin :

  • 1881 La Petite rêve, dérangeant tableau d'enfant dormant jambes nues et polichinelle accroché au lit, sous une tapisserie d’oiseaux fantastiques
  • 1888 : Les arbres bleus, vous y passerez, la belle , c'est un des tableaux les plus connus de Gauguin

Pierre Auguste Renoir :

  • 1877  Portrait d’une roumaine

Edouard Manet :

  • 1882 Corbeille de poires, le tableau préféré des Hansen, peut être à cause du "fondant" de la peinture

Odile Redon :

  • 1901 Nature morte, surprenante car très loin du style du peintre, c'est un tableau bien léché, avec des couleurs nettes et pimpantes

Matisse

  • 1909 Fleurs et fruits

Camille Pissarro

  • 1894 Effets de neige à Eragny

 

Exposition rare, à voir pour l’enchantement, de préférence pas à une heure d'affluence, les salles sont minuscules.

Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)
Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)
Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)Le jardin secret des Hansen (musée Jacquemart-André)

Publié dans expositions, arts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article