Cher Père Noel,

Publié le par CERISETTE

Cher Père Noel,

(ce post est une fiction)

Même si je ne crois plus à toi depuis une éternité car j’ai 14 ans et demi, je veux t’écrire une lettre qui sera, je pense, trouvée par ma mère.

Ça la fera réfléchir.

J’aime beaucoup mes parents, comme tous les garçons (et les filles, mais je suis un garçon) de mon âge. Mais je commence à ne plus bien les comprendre, surtout ma mère.

Depuis quelque temps j’adore jouer aux jeux vidéos, tous mes copains aussi.

Par exemple j’ai le jeu  OverWatch, où on peut jouer en équipe :  Attaque, défense, tank (personnage qui encaisse les dégâts) ou soutien, chacun a un rôle précis. Au fil des parties, tu gagnes des niveaux et tu débloques des points qui nous permettent de nous personnaliser.

J’aime bien aussi le jeu “Monster Hunter” parce qu’il faut combattre des monstres très résistants avec d’autres copains. J’adore être un “Miaroudeur”, une sorte de chat super performant.

Bon, je ne vais pas détailler, c’est pour dire que c’est des jeux super classe et que je joue toujours avec les amis.

J’en ai reçu pour noël l’an dernier et j’en voudrais bien d’autres pour celui qui vient, c’est pour ça que je t’écris cher Père Noel, qui n’existe pas.

Je voudrais jouer avec le nouveau Assassin’s Creed Origins, juste après Assassin's Creed Syndicate. Je voudrais retrouver Balek, mon héros, et les aventures…Et, comme je suis passionné d’histoire de la guerre, tu sais Père Noel, la guerre mondiale que peut être mes parents ont connu, celle de 39/45, boom, avec les nazis et tout ça. C’est dans Call of Duty. Il parait que les nazis sont maintenant des zombies qui reviennent sur la terre. Wouaf !

Seulement voilà, je n’ai pas eu de très bonnes notes, surtout en maths, c’est ce qui intéresse le plus mes parents parce que je suis en seconde et qu’il faudra choisir très vite au second trimestre mon orientation.

Ils ont dit qu’il fallait que j’entre en S, parce que je ne suis pas fort en français non plus, et que mon père est informaticien.

En fait, je ne suis fort en rien, je m’accroche pourtant, mais c’est pas de veine, je ne suis fort en rien, même pas en sport.

Le sport, c’est surtout ma mère qui aime ça, pas pour elle, elle en fait jamais, mais pour moi. Elle m’a inscrit à la piscine et au judo. Du coup, j’ai pas vraiment du temps pour les copains.

Eux, ils font du foot, mais moi, j’ai des lunettes, c’est pas bien le foot pour les lunettes. Je ne suis pas fort en piscine mais j'aimerais bien faire des progrès en judo.

Ce que je peux dire c’est que j’aime bien la vie, surtout mes amis, et la vie au collège, surtout aux récrés, parce qu’on rigole bien. Mais j’ai mal au ventre quand je rentre à la maison.

Mes parents m’ont confisqué mon smartphone et même mon ordi, parce qu’il parait qu’il faut que je me concentre sur les devoirs. Et pendant qu’on mange, c’est ma fête tous les soirs. Ma mère m’interroge sur ce que j’ai fait pendant les cours, c’est barbant, elle me dit tout le temps qu’il faut que je lise des livres, elle m’en achète souvent. Mais j’ai pas le temps de lire.

Et tu sais, maman qui va lire cette lettre au Père Noël, toi non plus tu ne lis pas de livres. C’est plus comme avant, on est au 21ème siècle, on ne lit plus des livres qui se passent au temps des dinosaures ou alors de Louis XIV.

Maintenant, on lit internet et toi tu m’as supprimé internet car tu as dit que c’était une addiction. Je t’aime très fort, maman, mais là tu exagères.

Je ne veux plus rentrer le soir à la maison, tu ne me parles que de l’avenir, de mon avenir, de mon orientation, de ce que je vais faire plus tard. Mais je ne sais pas ce que je vais faire, et toi tu le sais ?

Je voudrais être un super héros, comme Balek. Oui j’ai des lunettes, mais je serai un super héros à lunettes.

Je piloterai peut-être une fusée, ou, non plutôt un engin suborbital. Ou je deviendrai un grand explorateur des étoiles, un astro physicien. Mais qui peut bien le savoir ?

En tous les cas, ça n’a rien à voir avec les vieux livres tout pourris que je dois lire. Et moi j’aime pas rester tout seul, je suis bien avec les autres, je veux pas rester à la maison.

Je sais que c’est un peu dur à dire, mais je suis mieux avec les autres qu’avec mon petit frère.

Et maman, tu t’es toujours angoissée pour moi, tu as toujours pensé que je ne réussirai pas, tu te rappelles ? tu te demandais déjà quand j’étais au CP si j’arriverai à lire un jour. Et t’en fais pas, je suis bien arrivé sans rien redoubler. J'ai même appris l'anglais, et tout ce qu'on m' a demandé de savoir.

Mes chers parents je sais bien que vous faites tout pour moi, mais je voulais écrire que je suis très heureux en général dans la vie, j’aime aller au collège, j’aime mon frère, tout ça.

Je comprends pas pourquoi en échange de tout ce que je me sente bien, il faut absolument que je travaille comme un fou au collège. Pourquoi ça vous fait tellement plaisir, je comprends pas. C’est comme s’il fallait que je vous rembourse avec des bonnes notes, votre affection contre des bonnes notes.

C’est un peu fort quand même !

Cher Père Noël, toi qui n’existe pas, tu sais comment j’aime bien mes parents, comment je suis gentil. Alors ?

Assassin’s Creed origins ? Call of Duty ?

Je promets que je ne jouerai qu’une petite heure par jour, peut être deux. Pas plus, c’est sûr et certain.  

Je te souhaite un bon courage pour convaincre mes parents, surtout ma mère parce que c’est elle qui croit le moins en moi, elle a peur que j’échoue ! Je ne sais pas bien ce qu’elle veut dire, je vais pas finir sous les ponts quand même ! et si j’ai envie d’échouer ?  

T’inquiètes pas maman, je serais pas un voyou, je suis très bien au fond, alors, les jeux vidéos ? Tu pourrais aussi jouer avec moi, non? Parce que Papa il le fait déjà en cachette.

Moi, Alexandre

Cher Père Noel,
Cher Père Noel,

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article