Les 11 Vaccins

Publié le par CERISETTE

Les 11 Vaccins

Je ne cherche pas à entrer dans une polémique, je n’en n’ai pas les compétences, et ce n’est pas un but en soi.

Mais je voudrais comprendre un peu mieux l’histoire des vaccins, qui,  elle, est nourrie de vérités, de rumeurs, d’obsessions, de soupçons, et d’anathèmes.

Je vais donc essayer de faire le point sur ce sujet, juste pour vérifier que je m’y retrouve bien :

La vaccination est-elle efficace ? :

- Le rôle de la vaccination sur la santé mondiale ne fait aucun doute, je crois utile de me le répéter.

- En France, les maladies suivantes ont été quasiment éradiquées en 50 ans : diphtérie, variole, tétanos, coqueluche, poliomyélite, tuberculose. Je me souviens encore, quand j’étais à l’école primaire (donc il y a quelques années), de camarades de classe atteints de poliomyélite et qui marchaient, après des mois d’hôpital, dans un corset de fer, avec de lourds appareillages. Ma maman, elle, avait très peur de la tuberculose qui avait frappé bien de ses amies dans sa jeunesse d’avantguerre. Et quant à mon grand-père, il est mort en 1918 de la grippe espagnole, qui était la 1ère  épidémie de grippe aviaire du monde moderne et qui a fait 20 millions de morts.

Depuis quand vaccine –t-on?

  • On a tous appris à l’école l’histoire de notre grand Pasteur, avec force images montrant le courageux petit garçon Joseph Meister, mordu par un chien enragé et miraculeusement sauvé par notre grand homme.
  • Si Pasteur a trouvé les principes scientifiques de la vaccination, la pratique de l’inoculation, peut être tout intuitive, existait déjà en Chine au XVIème siècle.
  • Voltaire en parle en 1734, dans une lettre philosophique en ces termes : « Un évêque de Worcester a depuis peu prêché à Londres l'inoculation ; il a démontré en citoyen combien cette pratique avait conservé de sujets à l'État ;[…] tout prouve que les Anglais sont plus philosophes et plus hardis que nous. Il faut bien du temps pour qu'une certaine raison et un certain courage d'esprit franchissent le pas de Calais ».

Comment ça marche ?

  • Il s’agit d’un principe très louable : le corps est incité à fabriquer ses propres défenses immunitaires.
  • En effet, nous possédons naturellement un système de lutte contre les maladies.
  • Mais, à force de nous protéger, et aussi parce que nos  microbes nous quittent eux aussi (à force d’être propres, eux aussi nous abandonnent !!!!), nos organismes deviennent moins résistants….soit, avec mes propres mots qui ne sont pas ceux d’un biologiste, plus chimiquement purs peut être, mais beaucoup moins riches, moins diversifiés, et donc moins "habiles" pour les combats vitaux.
  • Il faut introduire des anticorps (donc les poisons redoutés) pour que nos métabolismes se remettent à fabriquer les contre poisons et, ce qui est merveilleux, c’est que le corps conserve une mémoire des agresseurs, et que la vaccination reste donc efficace quelque temps.
  • Jusqu’à présent, je ne vois rien qui offense la nature, au contraire : le procédé me parait aller dans le bon sens, ne pas se substituer aux défenses naturelles, mais les aider. Ça marche donc.

Mais alors quel est le problème ?

  • La France, quasiment seule au monde, a rendu certains vaccins obligatoires. Faut-il s’en offusquer ?
    • Peut-être pas si on pense que ces vaccinations ont fait disparaitre certaines maladies,
    • Mais peut être que si, parce que l’industrie pharmaceutique fait des chiffres d’affaire considérables sur ces produits,
    • Ou alors, ce n’est pas bien grave de faire de tels profits, si cela permet de préserver la santé dans les pays en développement à moindre frais ????
  • Les vaccins, comme tous les actes médicaux, peuvent entrainer des maladies graves. Même si ce n’est pas entièrement prouvé (on sait bien que s’attaquer à des intérêts puissants n’est pas chose aisée), je pense qu’il y a des éléments vraiment concordants qui montrent que les vaccins peuvent entrainer, dans des cas rares (mais derrière chaque cas rare, il y a une personne, et pire encore, un enfant), des maladies neuro dégénératives (méningites, encéphalopathies, scléroses en plaques) qui sont vraiment effrayantes.
  • Même si c’est peu, c’est un risque que personne n’a envie de courir. Et le raisonnement est alors le suivant : mais puisque les maladies concernées ont disparu, pourquoi faudrait-il prendre des risques de cette nature ?

Et l’histoire des 11 vaccins ?

  • Il s’agit de rendre obligatoires 11 vaccins.
  • Et ceci parce que les 3 (DTP) actuellement obligatoires ne sont plus disponibles chez les labos depuis 2014, et que la formule à 11 vaccins est moins chère que celle à 6 vaccins. Oui, oui, c’est vrai, c’est comme ça que c’est expliqué !
  • Alors là, on ne comprend plus rien : pourquoi les 3 ne seraient plus disponibles tous seuls, mais seulement par 6 ou 11, et pour quoi donc les 6 sont plus chers que les onze ?
  • J’y perds mon latin moi aussi.
  • On lit que les grands labos auraient « payé » les décideurs, que les ministres se sont fait rémunérer ??
  • Non mais ??? Moi je dis que ça fait bien longtemps que toute la médecine est financée par les labos, au vu et au su de tout le monde (allez voir la base de données transparence et santé, c’est une très bonne indication)

https://www.transparence.sante.gouv.f/flow/rechercheBeneficiaires?execution=e2s1

  • Et ceci est, notamment mais pas exclusivement, le résultat d’une politique de financement de la santé, qui ne peut (veut ?) plus assurer tout le monde…Du coup, il faut chercher des sous du côté des grands méchants loups, aussi bien pour la recherche que pour la formation des médecins et il s'ensuit que ceux ci ne sont plus vraiment "libres". Mais beaucoup n'iraient quand même pas jusqu'à prescrire n'importe quoi.
  • Donc, le poids du lobbying ne peut pas être surévalué non plus.

Finalement je n'arrive  pas à comprendre l’histoire des 11 vaccins, je ne croyais pas en faisant mes recherches que je parviendrais à cette conclusion…Il doit me manquer une clef. Car pourquoi faudrait il vacciner des bébés contre l'hépatite B par exemple dont la transmission ne se fait que par le sexe et le sang?

Ou alors pourquoi pas les vacciner tout de suite contre le papillomavirus ?

Les 11 Vaccins

Publié dans santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article