Le testament de Marie (théâtre de l'Odéon)

Publié le par CERISETTE

Le testament de Marie (théâtre de l'Odéon)

D’abord il y a Dominique Blanc, peut être notre plus grande actrice actuelle. Puis, il y a le texte de l’irlandais Colm Tóibín, enfin il y a la mise en scène de Deborah Warner.

Surtout le début, quand les spectateurs sont invités à monter sur la scène et que l’actrice est présentée comme la Vierge Marie, robe rouge et voile bleu, assise à l’intérieur d’une châsse dorée avec un bouquet de lys blanc sur les genoux.

L’histoire, c’est celle de Marie, la mère de Jésus.

Mais ce n’est pas l’histoire d’une femme, et pas non plus l’histoire de la Vierge Marie.

Marie est un personnage de fiction qui raconte ce qu’elle a vu, comment elle a interprété les paroles et les actes de son fils, comment elle a vécu sa mise au supplice et sa crucifixion.

Elle fait entendre sa vérité à elle, elle n’est jamais pompeuse ou larmoyante.

Elle parle de la bande de détraqués qui entoure son fils, de son attitude hautaine parfois, de ses relations avec elle et avec les femmes.

Quand elle parle des miracles (guérison du paralytique, transformation de l’eau en vin aux noces de Cana, réanimation de Lazare), elle y place toujours un léger voile d’incrédulité. Mais elle laisse la porte ouverte à la magie, d’ailleurs plus à la magie qu’à l’intervention divine.

Elle ne nous parle pas vraiment de Dieu, jamais elle ne l’évoque, d’ailleurs. Elle est un témoin historique de la petite histoire, celle qui n’est justement jamais écrite, celle du quotidien.

Quant à la performance de Dominique Blanc c’est tout simplement extraordinaire. L’actrice se donne totalement, elle s’engage dans le personnage résolument, avec gravité et une pointe d’humour. Comme Dominique Blanc est une actrice de génie, elle arrive même à elle toute seule à nous faire sentir les clous de la croix, et l’attitude du crucifié.

Je le verrai encore et encore cette actrice tellement elle est pour moi la plus grande, la plus douée de son temps. Il n’y a pas de bruit dans la salle, nous sommes tous suspendus à son jeu, c’est magnifique, j’espère qu’elle peut ressentir notre ferveur  et nos remerciements!

Le testament de Marie (théâtre de l'Odéon)
Le testament de Marie (théâtre de l'Odéon)

Publié dans spectacles, Théatre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article