La méga bombe

Publié le par CERISETTE

La méga bombe
La méga bombe

Aujourd’hui j’ai revu mon ami Massoud* du supermarché. Toujours aussi beau et fier, fin, gracieux, subtil, radieux, élégant, simple…

C'est lui qui m'a reconnue d'abord, mais j'étais tellement contente de le retrouver!

Il était encore sous le coup de l’émotion, il avait mis plusieurs jours à s’en remettre : il y a juste 15 jours, l’armée américaine a fait tomber la mère des bombes sur son pays.

Vous vous en souvenez ? C’était le 14 avril 2017, et nous avons découvert la mère des bombes parce qu’elle venait d’exploser, une semaine après les 59 missiles sur la Syrie.

Ah, oui, l’Afghanistan, mais qu’est ce qu’il y a encore dans ce pays qui ne va pas ?

Au cas où, je fais faire le point de la situation telle que je la vois.

Nous avons oublié que nous faisons partie d’une coalition internationale depuis 2001 (oui, oui depuis september eleven), et que nous avons envahi l’Afghanistan. C’est vrai, personne n’en parle jamais dans les medias, comme si cela n’existait pas.

Même si la mission militaire a évolué en 2015, pour se placer, sous mandat de l’ONU (contrairement à celle qui n’a été mandatée par personne en octobre 2001) en « force d’assistance et de sécurité, FIAS ». Nous y avons à peu près 2000 soldats et nos pertes s’élèvent à environ 100 soldats depuis 2001.

Voilà ce que demande l’ONU :

  • Protéger le peuple afghan
  • Renforcer les capacités des forces de sécurité afghanes afin qu'elles puissent assumer la sécurité de leur propre pays
  • Contrer l'insurrection talibane
  • Activer le renforcement du gouvernement afghan et le développement économique

Au total les forces alliées auraient perdu 2500 soldats. Les pertes côté Afghan s’élèveraient à 40 000, dont 25 000 talibans.

Le prix de cette guerre serait actuellement de plus de 3000 milliards de dollars. C’est 1 fois et demie toute la dette française qui s’est ainsi envolée.

Est-ce que DAECH a disparu pour autant ? Que nenni, évidemment !

Et ce n’est pas la mère des bombes qui va mettre fin au conflit, on s’en doute. D’ailleurs les talibans engagent chaque année, après Norouz (le début de l’an oriental s’appelle Norouz et il est situé au printemps), leur « grande offensive de printemps » et cette année n’a pas échappé à la tradition, « la grande offensive « venant juste d’être lancée, 10 jours après la mère des bombes.

Cette fichue mère des bombes a fait une centaine de morts dans les grottes.

Si vous ne savez pas (comme moi) où est situé le pays contrôlé par les talibans, voilà une petite explication.

On dessine mentalement un triangle rectangle avec un grand côté plus pointu à l’est , et sa diagonale en dessous.

Eh bien, Kaboul se trouve dans la pointe , côté diagonale et le terrain des talibans juste en dessous, dans les montagnes qui touchent le Pakistan.

 

La bombe est tombée côté Talibans bien sûr, la région s’appelle la région de Nangarhâr, c’est plein de montagnes, et de tunnels.

« L’armée américaine a largué une bombe à effet de souffle massif (MOAB Massive Ordnance Air Blast Bomb) GBU-43/B, surnommée « mère de toutes les bombes », contre des positions de l’EI dans le district d’Achin, dans la province orientale de Nangarhar, frontalière du Pakistan. C’est la première fois que cette bombe de 11 tonnes est utilisée. » Journal Le Monde

La bombe fait une dizaine de mètres de long, elle pèse 9 tonnes, elle est conçue pour exploser au sol (sur un rayon de 150 mètres), et elle équivaut à 11 tonnes de TNT. La bombe d’Hiroshima était égale à 13 000 tonnes des TNT, soit mille fois plus.

La MOAB a été construite par la société Dynetics, basée en Alabama. Le Pentagone n'a commandé que 20 bombes, coûtant 16 millions de dollars chacune. L'ensemble du programme coûte quelque 314 millions de dollars.

Il faut bien voir que l’Afghanistan est un pays d’environ 30 millions d’habitants, et qu’il semblerait qu’il y ait, dans le rayon d’action de la bombe, 200 à 300 talibans.

D’après mon copain du super marché, la bombe a bien tué les talibans mais il me dit que ceux-ci sont comme les feuilles d’un arbre « tu les arraches et ça repousse encore plus vite ».

Et, de fait, les talibans auraient effectivement perdu la plupart de leur territoire en Afghanistan, mais la force de frappe terroriste reste la même, si ce n’est pas pire.

En outre, un conflit sunnites/chiites menace, conflit qui n’existait pas en Afghanistan. C’est pour cela , qu’à la suite de la méga bombe, les talibans ont tué pendant une journée entière, plus de 150 Afghans, de jeunes recrues dans une caserne, pour se « venger ».

Comme les Etas Unis n’ont jamais gagné de guerres offensives depuis 1945, on peut légitimement penser qu’ils ont bien conscience de ne jamais gagner celle-là non plus.

Alors pourquoi se battre ?

Pour ne pas avouer qu’on a déjà perdu ?

Pour faire comme si ? Pour faire peur ?

Pour les Afghans, je me demande s’il ne s’agit pas d’une tradition de chefs de guerre, sans aucune raison autre que de vivre pour se battre. (Pourquoi encore des talibans alors qu’il n’y a rien à gagner et ce d’autant plus que l’EI commence à organiser des attaques suicides, qui viennent concurrencer le « pouvoir » taliban?).

Pour les américains, je me demande s’il ne s’agit pas au fond, de montrer ses muscles (à 14 millions le muscle, ça fait cher !), et de tester des armes (c’est vrai, une fois achetées, autant s’en servir pour voir si ça marche…).

Mais décidément je ne comprends rien de rien à la guerre.

Est ce que ce monde est sérieux?

* Voir article Coup de foudre au supermarché

 

La méga bombe
La méga bombe
La méga bombe

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Massoud 07/05/2017 15:17

Je viens de lire votre article, Cerisette. Merci d'avoir trouvé les mots pour articuler et expliquer ce que j'avais sur le coeur. Ces attaques poussent mon peuple à rejoindre les rangs des terroristes, à s'éloigner, et ne plus faire confiance aux étrangers, qui imposent leur guerre chez nous. 16 ans que les troupes étrangères sont chez nous au nom de la lutte contre la talibans. Mais aujourd'hui il existe plus de 28 groupes terroristes (selon le gouvernement afghan). Même les afghans proches des américains dénoncent la tromperie et appellent au départ des soldats internationaux. Au-delà de l'Afghanistan La "mère" des bombes est surtout une démonstration de force des américains vis à vis de leurs ennemis traditionnels: la Russie, la Corée du Nord... l'Afghanistan est un laboratoire pour expérimenter leurs trouvailles meurtrières. C'est chez nous que les Rafales (les avions) ont connu leur premier succès.
Mais en tant qu'Afghan, tous ces intérêts personnels ne m'empêcheront pas de vivre avec les autres et de chercher l'harmonie.
Merci infiniment de partager cette triste réalité, ça fait du bien de savoir que d'autres s'interrogent au delà de cet évènement hyper médiatisé.
A très bientôt au rayon alcool de votre supermarché préféré :)

CERISETTE 07/05/2017 16:14

Bravo ! j'attendais cette réponse, je dois valider avant que ça ne soit publié, mais je suis très contente. As tu vu l'autre article? celui qui apparait Coup de foudre au supermarché? Et tu peux t'abonner à droite en inscrivant ton adresse mail, merci beaucoup

Claire-Marie 02/05/2017 13:54

Quel "tordu", peut nommer "la mère des bombes" un objet de mort ? La mère, c est juste pas ca, elle donne la vie et ne la retire pas! Ce lien de parentalité n adoucit rien, ne justifie rien, n expliqué rien ... en te lisant j ai mal de la bêtise humaine autant que de sa cruauté...
Non ma petite cerise, ce monde n est pas sérieux, il est inconséquent et cruel !

CERISETTE 02/05/2017 15:35

Bravo! oui, c'est vrai ce que tu dis. Tu sais il existe aussi le père des bombes et c'est la même que celle des USA, mais russe et elle fait 4 fois le poids de la bombe américaine. je suis contente que tu aies réagi car peu de gens s'arrêtent à ce qui s'est passé là et je trouve qu'il faut absolument nez rien passer sous le tapis. Mon copain Massoud du super marché , tout tendre et gentil, avait du mal à cacher son émotion et surtout il me disait que cela ne servirait à rien, et même pire, que cela encourage le terrorisme. Comme il a raison!